Origine-online / Guild Wars 2 / Les ombres aquatiques : Les Kraits [FR]

Les ombres aquatiques : Les Kraits [FR]

Retour sur cette race non jouable.

 

 

Les joueurs du premier opus se rappellent bien de ces redoutables ennemis enfouis dans les profondeurs marines. Retour sur cette race non jouable avec la traduction de l’article de Ree Soesbee par Kimy.

 

Les ombres aquatiques – Les Kraits

Depuis des siècles, des contes racontent l’histoire de villes à piliers s’élevant au dessus de l’eau au large des mers. Des flèches atteignent le haut des vagues avec aucune terre visible à l’horizon et leurs bases serpentent dans les profondeurs de l’océan où aucun être respirant de l’air ne pourrait survivre. Des marins perdus vivent là bas, leurs vaisseaux écrasés par des tempêtes. Des parapets étincelants se dressent, faits de bois, de verre et de trésors pirates que l’on croyait perdu depuis longtemps dans la mer.

La vérité, c’est que de tels endroits existent. Cependant, bien que les légendes leur donne un côté beau et exotique, la réalité est une histoire bien plus sombre. Ces "cités à pilier" sont des prisons d’esclaves, construites pour garder vivants les habitants des terres au dessus des vagues, jusqu’à ce qu’ils soient requis pour un sacrifice. Ceux qui vivent d’eux sont des créatures désespérées, aliénées qui chaque jour regardent dans les eaux noires et savent que leur heure arrivera bientôt. Vivant de restes de poissons qui leurs sont jetés par leurs geôliers, ils vivent faiblement une existence pathétique, tout en cherchant toujours des yeux une voile à l’horizon, priant et criant l’aide d’une personne qui pourrait les sauver avant le retour du Krait.
 

[«Des formes noires glissent à travers les eaux, des ombres parmi les ombres des vagues. Faites attention à vos enfants s’ils marchent trop près des côtes. Faites attention à vous. Beaucoup trop ont disparu dans ces eaux et personne n’est jamais revenu des profondeurs. » _ Jarl Foxcoat, norn skaal


Les Kraits sont des créatures intelligentes, ressemblant à un serpent avec une longue queue adaptées pour la vitesse dans l’eau, mais avec un torse et des bras qui sont plutôt humanoïdes – bien qu’équipés d’écailles, de cornes et de têtes qui tiennent plus du lézard. Ce sont des créatures incroyablement vicieuses, complètement désintéressés des besoins ou du bien être des autres. Se rapprocher de la fin de leur vie les transforme, les faisant changer de forme par frénésie religieuse ; dans un tel état, ils sont encore plus difficiles à détruire.

À l’aise aussi bien sur l’eau que sous l’eau, les Kraits ne se sont jamais vraiment sentis menacés par aucune des races habitant les terres de Tyria. C’est peut être la raison pour laquelle ils ne se sont jamais donné la peine de communiquer avec les autres races. Ils n’ont besoin de rien de ce que les habitants des terres peuvent leur donner, autre que les esclaves.

Même les hylek amphibiens sont désavantagés lors de combats sous l’eau. Aucune tribu hylek a été capable d’organiser une force efficace contre les Kraits. Les quaggan ont une terreur folle d’eux et racontent des histoires de leur chants monstrueux sous l’eau. Les Kraits n’ont jamais été battus et ne croient pas qu’ils puissent jamais l’être. Ils sont convaincus qu’ils sont bénis et élevés : la race supérieure du monde.

 

Religion

La société des Kraits est sombre et fanatique. Dirigés par leur prêtre, l’Oratuss, les Kraits suivent une ancienne doctrine transmise par leurs prophètes abyssaux et qui prédit constamment le retour du prophète. La religion des Kraits est basée sur un obélisque massif, fait d’une pierre unique et sombre qui peut être trouvée exclusivement et avec rareté dans les sols des océans de Tyria. Les Kraits croient que chacun de ces obélisques a été érigé sur le lieu d’ascension d’un prophète Krait dans le monde mystique, un monde au delà de celui-ci, où ces prophètes sans nom sont en train de construire une armée assez grande pour éradiquer toutes les autres espèces. Un jour, ils reviendront et noieront la surface de Tyria sous une mer gigantesque. Les Kraits sacrifient des esclaves pour montrer leur profond respect aux prophètes et pour s’assurer que ceux-ci auront des serviteurs dans leur "autre monde" mystique.

Les Kraits n’ont jamais développé de langage écrit. Ils ont une excellente mémoire et leurs textes religieux sont mémorisés, à la mode de Vedic, par le prêtre. Ces textes sont d’une grande variété et sont difficiles à mémoriser; devenir un Krait Oratuss et une voyage de toute une vie et demande un énorme dévouement, qui consume tout. De plus, cela les Kraits ne le savent pas, les prêtres s’assurent de la continuité de leurs pouvoir en changeant subtilement les mots des textes massivement mémorisés, ce qui assure que n’importe quelle interprétation requise est gardée quelque part dans le canon.

Les historiens et érudits basés sur terre ont émis la théorie que les obélisques sur le sol de la mer ne sont pas mystiques, mais sont de anciens monuments de figures religieuses et gouverneurs sociétaux des Krait. Du fait que les Kraits mémorisent leurs traditions, certaines informations se sont perdues au fil des siècles. La race des Kraits a oublié la véritable fonction des obélisques et l’a remplacé par un profond respect mystique pour les monuments et ceux qu’ils représentent. Bien sûr les obélisques sont étonnement lisses et n’ont aucun symbole, et de ce fait ne peuvent pas raconter leur histoire à premier abord. Les Kraits Oratuss sont ceux qui interprètent la signification de ces monolithes à leur peuple – et à cause du fanatisme de ces prêtres et prêtresses, l’histoire de la création des obélisques a été tournée à des fins religieuses.

Comme les obélisques, les Kraits sont tenaces et fermes dans leurs croyances. Leurs légendes racontent que toutes les races vivant au dessus de la surface ont été chassés de la mer par les prophètes et interdits de tout retour. Bien que ces légendes paraissent manifestement fausses aux yeux des autres races, les Krait refusent d’écouter les hérésies des autres races; les détruire semble un moyen bien plus efficace de s’assurer que la religion krait n’est pas diffamée.

 

Les profondeurs

La structure Krait s’étend des profondeurs de l’océan à juste en dessous de la surface. Les constructions sous-marines sont élaborées, construites pour incorporer les récifs coralliens et les cavernes naturelles. Les immenses piliers qui marquent les prisons d’esclaves sont souvent constitués de bois d’épaves de bateau ou d’autres matériaux volés assemblés lors d’invasions de la surface. Les Kraits vivent dans l’immense étage en dessous, vénèrent les obélisques et savourent le fruit de leurs chasses. Les humains et autres esclaves qui respirent de l’air sont emprisonnés dans une petite pièce au sommet des piliers jusqu’à ce que ce soit leur tour d’être mangés ou sacrifiés. Les esclaves ont droit à des petits feux dans lesquels ils cuisent leur ration de poissons, parfois la lumière de leurs flammes peut être vu depuis des kilomètres, prévenant les vaisseaux au loin qu’ils pourraient passer dans les eaux des Kraits.

 

Société et Écologie

[ « Soyez prudents, oisillons. Soyez rapides. Mais surtout, soyez cruels. Que la légende de nos actes les effraye autant que la douleur. » ] Nymfassa, Krait hypnoss.

Les Kraits sont agressifs, vicieux et intelligents. Ils pondent des œufs et gardent leur progéniture. Mâles et femelles sont tous les deux éduqués et entraînés au combat, et les deux sexes occupent toutes les fonctions générales de la société. Les Kraits sont capables de survire hors de l’eau, mais ils préfèrent construire leurs villes et cités sous les vagues. Leurs cités sont souvent construites autour d’un ou plusieurs grands obélisques et contiennent généralement leur élevages de progénitures sous-marins, des arènes pour des combats de gladiateurs et de longues lignes de marqueurs lumineux délimitant les routes. Ces chemins incandescents sont visibles même pour ceux qui nagent à distance à la surface. Les Kraits sont de fervents mathématiciens, constamment en train d’utiliser les mathématiques et la numérologie, ainsi que la magie, dans un constant essai de déterminer la date du retour du prophète.

Les Kraits sont très souples et sont d’excellents nageurs. Ils ont trois stages d’existence : larvaire, adolescent et mature. Les Kraits larvaires sont faibles et fragiles. ils sont gardés dans des garderies gardées jusqu’à ce qu’ils maîtrisent la nage ainsi que les compétences basique de survie. Les adolescents servent de scouts. Les Kraits matures exhibent la force et le dévouement pour laquelle leur race est reconnue. Tous les Kraits sont prêts à mourir, si nécessaire, afin que les croyances des Kraits et la race puisse survivre.

 

L’envers du décor

Les Kraits sont apparus dans le jeu Guild Wars original et nous voulions vraiment continuer leur histoire dans Guild Wars 2. Nous connaissions si peu à propos de leur culture et société; en étendant le jeu dans de nouvelles régions sous-marines, il était excitant d’ajouter une nouvelle profondeur (jeu de mot fait exprès) à une race déjà existante.

Les Kraits ont toujours été une race diabolique sans vergogne. Pendant que nous avions du mal dans certaines instance à fournir 2 côtés à chaque histoire et à montrer que même les races démoniaques, les cultures et les personnages avaient une bonne raison pour leurs actions, les Krait ont été crées directement pour être tout de suite mis dans la catégorie "chapeau noir" (méchants, qui ont de mauvaises intentions, en rapport avec les westerns dans lesquels les méchants portaient des chapeaux noirs). Nous avons abordé leur religion avec beaucoup de précaution, sachant que le mot "prophètes" rappellerait des références religieuses modernes. Il est important de noter que nous ne voulons en aucun cas comparer le fanatisme des Kraits à aucune religion du monde réel. Les prophètes des Kraits sont de faux religieux inventés par une caste religieuse faisant la loi pour maintenir leur contrôle. Aucune part de la culture ou religion Krait n’est basée ou est faite pour ressembler à aucun monde réel parallèle.

Les obélisques mystérieuses que les Kraits vénèrent ont été initialement crées par des morceaux indéfinis d’études visuelles (concept-art), de sombre colonnes de pierre sans aucun ornement qui semblaient inhabituelles et qui tranchaient par rapport à d’autres terrains sous-marins. Elles attirèrent l’attention de l’équipe de design, et nous pouvions imaginer facilement qu’une race puisse croire que ce sont des reliques saintes. L’art de GW2 pour les races est aussi extraordinaire, très sinueux dans l’animation et féroce dans la conception. Nous voulions garder les styles de Krait déjà existants (les hypnoss) mais aussi ajouter de nouveaux. Étendre l’histoire jusqu’à leur cités sous-marines nous a donné l’excuse parfaite pour introduire des types de Krait qui n’avaient pas été vu dans le Guild Wars original.


 

Nikity


 

Lien relatif : arena.net

A propos de Doucki

Laisser un commentaire