Origine-online / Guild Wars 2 / GW2 : La bonne vieille époque du Collège

GW2 : La bonne vieille époque du Collège

Traduction français de l’article That Old College Try.

 

 

 

Pour conclure cette semaine riche en informations concernant les Asuras, c’est autour de Ree Soesbee de nous en dévoiler un peu plus sur ces petits êtres. Graendal a contracté la fièvre de la traduction et s’est joint à Ephiria pour l’aider. Plus il  y a de fous moins il y a de Ree à traduire. Et c’est ainsi que nos amis vous proposent la traduction de l’article That Old College Try paru sur le blog officiel d’ Arenanet.

 

 

S’extirpant de leurs citées souterraines, les Asuras prouvent, encore et encore, le vieil adage "Difficulté est juste un autre mot pour opportunité". De leurs humbles débuts parmi les Ruines de la Côte Ternie, les Asura se sont élevés remarquablement. Leurs portails magiques interconnectent les villes majeures de Tyrie, et leur intelligence fait d’eux un allié à respecter… ou un ennemi à craindre.

Primordus

L’arrivé du Grand Destructeur, le héraut de l’Ancien Dragon Primordus, a peut être fait trembler la surface du monde, mais a fait bien plus de dégâts dans les profondeurs. Bien qu’un groupe de héros ait défait le héraut, et repoussé l’éveil de l’Ancien Dragon, ses scions sont toujours la, et les destructions qu’ils ont causées sont gigantesques. Les Nains, répondant à un ancien appel, ont effectué le Rituel du Grand Nain et se sont eux-mêmes transformés en pierre, afin de combattre cet antique ennemi. Mais ils ne furent pas les seuls à combattre les destructeurs dans les profondeurs caverneuses de la Tyrie.

Avant l’arrivée des destructeurs, les Asuras dominaient le monde souterrain de la Tyrie. Ils imposaient leur loi à tous, et combattaient principalement les Skritts, considérés (aussi bien alors qu’aujourd’hui) comme une vermine hideuse et dangereuse. Les destructeurs furent les premiers ennemis qui ne soient pas tombés rapidement devant la combinaison d’intelligence et de prouesses magiques des Asuras depuis des lustres. Le Conseil des Arcanes supposa que l’annihilation des destructeurs par la sagesse et compétences des Asuras n’était qu’une question de temps. Cet orgueil causa la chute de leur civilisation chtonienne, le pouvoir de l’Ancien Dragon détruisant des milliers d’années de travail en l’espace de quelques attaques.

 

 

Même la défaite du Grand Destructeur ne suffit pas finalement à empêcher l’éveil du Grand Dragon, mais seulement à le retarder. Environ cinquante ans après la défaite de son héraut, Primordus se réveilla, cette fois-ci pour de bon. Ses sous-fifres se répandaient désormais à travers les Profondeurs, éradiquant des races souterraines qui ne sont plus connues que par les écrits et légendes Asura. Les races qui survivaient aux batailles constantes étaient peu à peu conduites vers la surface, construisant de nouvelles villes qui remplaçaient celles désormais détruites qu’ils avaient fuies. À ce moment, les réfugiés Asuras étaient déjà remontés à la surface, se regroupant et reconstruisant leur culture dans ce nouveau monde, en construisant la ville de Rata Sum.

Le conseil des Arcanes

Depuis des temps immémoriaux, les Asura sont une race de bâtisseurs et d’inventeurs, qui utilisaient la magie comme les autres races de simples outils. Bien que plus jeune que celle des Nains, la race des Asuras était composée de membres bien plus actifs, et qui partageaient leur temps entre une explosion d’inventivité, d’expérimentation, et d’exploration de la structure de la magie elle-même.
D’après leurs plus anciennes archives de leur race, au moins six villes rivalisant avec Rata Sum auraient existé dans leur royaume souterrain, bien qu’aucune n’ait survécu jusqu’à aujourd’hui. Tandis que les autres races soutiennent que les légendes de capitales de l’ampleur de Quora Sum sont une amplification de la vérité, et même une exagération grossière, les Asuras se contentent de maugréer que
les autres races sont simplement trop bornées pour comprendre l’ampleur de ce qu’ils ont perdu.
 

Les Asuras sont conduits par le Conseil des Arcane, un groupe composé des meilleurs et plus brillants esprits de leur nation. Malheureusement, la vérité est que les Asuras sont bien plus attirés par l’ingénierie que par la bureaucratie, et le Conseil des Arcanes est le plus souvent composés de qui s’enfuyaient le moins vite lorsqu’une place s’y libérait.
Le Conseil actuel dirige depuis Rata Sum, sous la direction du Haut Conseiller Flax. Celui-ci a choisi comme conseillers les plus prestigieux inventeurs, le plus renommés diplomates, et la crème de chacune des 3 écoles Asura.

Tous les Asuras commencent comme apprentis dans le laboratoire de leurs parents servant d’assistants depuis le jour ou ils sont capables de se tenir debout (au moins en s’appuyant contre un transmutateur cristallin).
Quand ils atteignent l’âge où l’aide qu’ils apportent à leurs parents ne peut plus être compensée par leurs constantes disputes (en règle générale très jeunes), ils sont mis en apprentissage auprès d’un maitre Asura dans un des trois collèges.
Le maître est responsable de l’éducation de son élève jusqu’à ce que celui-ci soit diplômé et rejoigne sa propre ekripe. A travers ce système d’apprentissage traditionnel, les adolescents asuras obtiennent une éducation bien menée, et leur conseillés reçoivent une assistance gratuite (à défaut d’être parfaitement compétente) de laborantins stagiaires. Même après qu’ils aient complété leurs études, les Asuras conservent une féroce loyauté envers leur école nourricière, affirmant le plus souvent que les théories magiques de leur école étaient à la base de celles des deux autres.

Ekripes

La culture asura est à la fois hautement organisée et extrêmement flexible. Leur société se base sur des individus qui se rassemblent pour accomplir de plus grandes taches. C’est la base de leur système d’ekripe : un projet prend forme et les chefs vont appeler ensemble (ou engager) ceux qui sont les plus utiles ou habiles jusqu’à ce que le projet soit terminé.
Une ekripe asura est le plus souvent temporaire, durant aussi longtemps que le projet le nécessitera et se brisant dès lors que la tache assignée se sera achevée.
Les membres de ces ekripes restent souvent en contact, formant et reformant le groupe en y ajoutant ceux qu’ils connaissent et respectent, excluant tous ceux avec qui ils ne s’entendent pas ou considèrent comme d’un niveau inférieur.

Etant jugés sur leur réputation et leur habileté, ils se spécialisent au sein même de la formation dispensée par leur collège. Un Asura cherchera à être connu comme le plus grand spécialiste dans son domaine, dans l’espoir d’acquérir une place dans les ékripes proéminentes s’attaquant aux taches les plus importantes et difficiles.

Le collège de Statique

Ceux parmi les Asuras qui rejoignent le collège de Statique sont des architectes, et leurs constructions sont à l’épreuve du temps. Ils se spécialisent dans les structures permanentes et les projets de grande échelle. Ces asuras ont tendance à être plus conservateurs et précautionneux de nature.
Leur crédo est de mesurer deux fois, de couper une fois et de mesurer à nouveau. Ils sont réfléchis, ont l’esprit analytique, et apprécient aussi bien la recherche que ses applications. Parmi les plus connus des diplômés de ce collège sont les inventeurs des pierres de lévitation magico-magnétique, utilisées par les Asuras comme sources d’énergie pour leurs plus imposants bâtiments.
Ils se réfèrent à leur collège comme à un assemblage, une formation vivante de rochers et de structures en perpétuelle évolution, issus des travaux combinés aussi bien des étudiants que des anciens élèves.
Ces asuras fabriquent les golems de construction, les foreuses et tout ce qui évoluera durablement. Ils sont les piliers de l’Alchimie Eternelle, l’inébranlable fondation des appuis, supports et axes sur lesquels les rouages peuvent tourner.

Créations du collège de Statique : relais positionnels, alignateurs quasi-magiques, lunettes philosophiques, des incantations de metarequêtes, des bracelets de croisement d’incantation, la dalle de lévitation.

Le collège de Dynamique

Au sein du collège de Synergétique, le seul but des Asuras est de maïtriser les énergies et de créer des interconnections. C’est ici que vous trouverez les mystiques, ceux qui étudient la moelle de la magie elle-même et qui dédaignent la solidité du monde qui les entoure. Ils sont d’inclination philosophique et très habitués à s’attaquer aux théories politiques et sociales.
Ces Asuras s’intéressent à la formation des modèles, étudient la propagation des erreurs, et quantifient la formation du chaos dans les systèmes rationnels. Malheureusement, leur consciencieuse étude de la psychologie les conduit à être plus renfermés – même entre eux – car ils croient savoir comment l’esprit de chacun fonctionne… et ces esprits sont en train de nous espionner.
Même les plus connus parmi les anciens élèves de ce collège, ont souvent la vue courte, créant des plans fantomatiques et construisant des résonnement psychologiques sans jamais s’aventurer hors de leur laboratoire pour les mettre à l’épreuve.
Quand un membre de ce collège parle de sa mère nourricière, il entend les structures sociales créées à travers le fosterage, les liens et l’ensemble des Asuras qui se considèrent comme une université d’esprits synchronisés.

Créations du Collège de Synergétique : quantigrammes, matrices de sorts bi-polaires, vortex de conjuration, graphiques precomagiques, barre de contrôle mojienne, enchantement circulaire auto-décrémental.

L’Enquête

Bien qu’elle ne soit pas réellement un collège, l’Enquête est la plus large ekripe de la culture asura, et est une organisation relativement récente.

Alors que l’éducation asura traditionnelle passe par un apprentissage dans l’un des trois collèges, l’Enquête a développé un système de formation professionnelle structurée autour d’une série de tests d’aptitude de difficulté progressive. Quand un Asura peut surmonter une épreuve, il est immédiatement confronté au suivant, et son statut parmi l’Enquête augmente en conséquence.
Cela entraine une grande quantité de triche, bien entendu (à la fois pour et contre l’aspirant).

Un Asura n’est jamais diplômé de l’Enquête comme ils le sont dans les autres collèges. Une fois que vous rejoignez le krontingent, vous en êtes membre à vie… même si d’autres membres de l’Enquête se voient forcés de s’assurer que cette vie sera courte. Les aspirants sont affectés à des ekripes et on attend que la tache assignée soit remplie quelle que soit leur compréhension de son but dans le
Grand Schéma. Ils sacrifient leurs désirs devant le corps de connaissance de l’Enquête, qu’ils le veuillent ou non.

L’Enquête réunit les forces des disciplines des différents collèges mais utilise seulement celles dont ils ont besoin, ignorant la compréhension profonde de ces théories en faveur d’un retour sur investissement rapide et conséquent. Ils sont plus que prêts à épuiser leurs jeunes inventeurs, les ramenant sans cesse à leurs travaux, plutôt que de gâcher du temps en repos (une utilisation non rentable de son temps).

Au contraire des 3 collèges asura qui se délectent de partager leurs découvertes récentes (le plus souvent afin de rabaisser leur interlocuteur) l’Enquête ne laisse pas sortir les informations au-delà de ses limites. En fait, ils vont parfois jusqu’à saboter les recherches prometteuses des ekripes qui empiètent sur les connaissances que l’Enquête voit comme siennes.

Là où les collèges voient le pouvoir comme un outil utile dans la compréhension de l’Eternelle Alchimie – l’Enquête voit le pouvoir comme un but en soit. Les fondateurs de l’Enquête ont évalué le montant des connaissances perdues lorsque Quora Sum a été détruite par les Destructeurs, et ont jugé qu’une telle chute était une insulte à leur but.

Leur intention est de réunir des informations dans leur forme la plus pure et cristalline, et rien de moins que la somme de toutes les connaissances n’arrêtera leur cheminement. De fait, le but ultime des recherches de l’Enquête est d’obtenir le contrôle total de l’Alchimie Eternelle et avec elle, le contrôle de toute la Tyrie.

 

 

 

 

Nikity


Lien Relatif :

A propos de Doucki

Laisser un commentaire