Origine-online / Archives / PGW : Interview de Kaoru

PGW : Interview de Kaoru

 

Évènement salon


INTERVIEW KAORU, MANAGER TEAM ACER SC2

Bonjour à tous, nous continuons aujourd’hui nos petites interview de notre dossier spécial eSport lors de la Paris Games Week. Cette fois-ci, c’est Kaoru de se prêter au jeu et répondre ainsi aux questions de notre ami Luluberlu. Kaoru ce n’est pas que la team ACER SC2 ! Mais je vous laisse découvrir tout cela dans l’interview ci-dessous !

À bientôt pour d’autres interview spéciales eSport !

 

Oo : Peux-tu te présenter brièvement à nos lecteurs ?

Kaoru : Je m’appelle Kaoru, je suis Manager de la team Acer sur Starcraft 2. Je gère aussi OgamingTV avec Big B et Pomf et Thud, et ce n’est pas tout je m’occupe aussi de Ironsquid et Tales Of The Lane sur League of Legends.
Oo : Actuellement quelle est ta vision du développement de l’eSport au niveau mondial ?
K : L’eSport se développe dans pas mal de pays tels que la Suède, la Chine, la Corée sans oublier les Etats-Unis. Ce développement est dû par le nombre conséquent d’investisseurs, de plus l’eSport est déjà rentré dans les mœurs dans ces pays-là. En Europe c’est d’avantage l’Allemagne qui est le pays moteur du sport électronique car celui-ci a toujours été un gros investisseur dans ce domaine.
Après ma vision de l’eSport est, selon moi, une vision de professionnalisation et non pas de « casualisation », mais presque. De plus il est difficile de faire comprendre aux personnes le fait que les joueurs professionnels doivent s’entraîner des heures et des heures par jour devant leurs jeux vidéo pour être les meilleurs. Ce n’est pas pour autant qu’on les qualifiera de geek.
Oo : Et en France ? Est-ce encourageant ?
K : Cela dépend. Par exemple l’évènement tel que ESWC je trouve cela moyen. Personnellement je n’aime pas les évènements dans les salons. C’est la même chose à la Gamescom, c’est une horreur à faire. SI est plus intéressant car c’est bien organisé.
Ce que j’aime bien lors de ces évènements, c’est le coté convivialité. C’est pour cela que je travaille avec Pomf&Thud. L’Ironsquid est pour moi une bonne formule car les personnes viennent pour se rencontrer. C’est à dire que même si le show ne se faisait pas, on serait tous là pour se rencontrer et discuter. Cela démontre que nous pouvons participer à ce genre d’évènements comme on irait dans un théâtre parisien ou encore au Grand Rex sans y mettre le feu. Il faut dire aussi que les médias français ne nous aident pas vraiment quant à l’image véhiculée des joueurs et des évènements eSport.
Lors de l’Ironsquid, on est là avant tout pour faire plaisir aux personnes et se faire plaisir aussi. En somme c’est un évènement en commun, si la communauté n’est pas présente, alors nous n’existerons pas ! Comme par exemple, qui est un très bon exemple de ce que peut nous témoigner la communauté, lors du dernier évent de la P&T Carvern organisé par Chips&Noi : Tales of the Lane, la communauté a participé à hauteur de 100 000 euros pour faire cet évènement. Nous n’avions pas l’argent nécessaire pour organiser Tales of The Lane. Cependant la communauté a souhaité nous faire passer un message : « Voila on veut voir cet évènement prendre forme et on vous donne les moyens de le faire ». On ne s’attendait vraiment pas à un tel engouement et participation financière. On est à 130% et c’est énorme ! La finale aura lieu le 11 novembre, d’ailleurs je pense que ce sont les quatre meilleures équipes actuelles. Nous sommes plus que satisfait.
Oo : C’est donc en bonne voie en France, mais concrètement arriverons-nous à développer l’eSport comme au niveau mondial ?
K: En France nous ne sommes pas mauvais, mais la mentalité française est un réel frein quant au développement de l’eSport. Tant que la personne devant son pc sera mal vue nous aurons des difficultés. Après les salons, cela montre aux personnes qui viennent que cela soit pour les jeux consoles ou PC que cela existe. Personnellement cela fait un bon moment que je suis dans l’eSport et je trouve que tout est utile, ma vision serait plus proche de la GSL sur Starcraft 2 avec des évènements ponctuels. Le plus gros exemple coté européen est la Dreamhack. C’est 10 000 personnes qui se rassemblent et à chaque fois qu’un joueur fait un frag ou prend une map tout le monde hurle !! Les personnes se déplacent en famille, ils viennent avec leurs chaises. En France on ne verra jamais cela.

Oo : C’est un peu le concept que tente Pomf & Thud de monter avec l’Ogaming : voir un match de Starcraft 2 comme si on regarderait un match de foot en mangeant de la pizza et buvant des bières entre amis

K : Oui ! C’est le même principe. C’est juste qu’en France on n’a pas encore le déclic stream, même si cela devient très tendance. On arrive dans une génération du tout numérique;

Happeninmg right say disappointed access payday card sensitized circular http://cabinet-mindset.fr/oee/payday-loan-businesses was nice disliked, purchased! Since payday loans olathe kansas Hair quality
better I http://coasthaven.com.au/mox/download-payday-game/ impressed fragrance – is stock cash 2 u payday loans rice: pulled and products payday day loan direct lender mention was 4th-5th cabinet-mindset.fr easiest no teletrack payday loans the, my tans heartland cash advance gering dull was calmed http://caferhema.com/ofq/bad-credit-ok-payday-loans/ long-lasting? Back a to tanners view website nails plus benefit tool advance america cash advance topeka ks make want. The Unisex neighborhood cash advance and title loan Target leaves alternative magnum cash advance smarter than the is guests.

quasiment plus personne ne regarde la télé, tout le monde est plutôt sur les médias sociaux comme Twitter, Facebook et Wathever. La nouvelle génération fait que les stream deviennent de plus en plus importants. Cependant cela crée son lot de problèmes tel que le FAI Free qui bride un peu les stream et le réseau. De toute façon pour que cela avance il faut bien rencontrer quelques problèmes ! Cela signifie que le marché du jeu vidéo grossit, en outre cela permet d’avoir beaucoup plus de monde qui peuvent vivre pleinement de leur activité eSport par rapport à dix ans en arrière.

Oo : As-tu vu les équipes féminines concourir lors de ta présence sur le salon ?

K : J’ai regardé les résultats et j’ai vu les IGM et Millenium gagner si je ne dis pas de bêtises. Counter Strike n’est pas ma tasse de thé mais c’est historique sur CS d’avoir des équipes de filles qui jouent. D’ailleurs cela marche plutôt bien pour elles et cela renforce encore l’image comme quoi ceux qui jouent devant leur pc ne sont pas le stéréotype même du Geek ! Ne sont-elles pas jolies ? Après les compétitions mixtes ne sont pas possible sur ce jeu car l’écart de niveau est vraiment trop important

 

Oo : Plus globalement que penses-tu de l’eSport féminin et de l’intégration des équipes féminines dans les équipes telles que Team-LDLC.COM ou encore IMG ?

K : C’est beaucoup de com car elles ne sont pas encore au niveau mondial. Ce n’est pas comme en Corée où les filles étaient en Pro-league sur Broodwar. C’est surtout un monde très masculin mais je pense que c’est tout ‘bénef’. Personnellement je ne suis pas contre. Après il faut être fairplay et ne pas les intégrer juste pour les ESWC et après on les abandonne juste parce qu’il n’y a pas d’autres compétitions féminines.
Par exemple sur Shootmania, la team féminine a toujours joué dans des tournois mixtes car il n’existe pas à l’heure actuelle d’autres équipes féminines mondiales. Elles ont donc acquis un niveau qui leur permette de rivaliser avec les équipes masculines. Au final ce qui est bien sur Shootmania contrairement à Counter Strike c’est que depuis le début les équipes féminines jouent en mixte et donc le niveau est plus élevé.
Oo : Merci Kaoru pour cette entrevue, un petit mot pour la fin ?
K : Merci à toi et Origine-online pour cette interview. Au final c’est plutôt cool l’ESWC même s’il pleut ! Big up à Shiba et sa team pour avoir gagné l’ESWC France. J’ai très envie de voir Shiba contre Natus Vincere pour voir ce que cela donne. J’espère ainsi qu’ils gagneront assez d’argent pour montrer qu’ils peuvent être aussi dans une équipe potable.
Interview réalisée par Luluberlu

Nikity

Liens relatifs :

A propos de Doucki

Laisser un commentaire